Demandez à être rappelé gratuitement

Du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00
Joignable par téléphone le samedi matin de
09h00 à 13h00 Uniquement sur RDV

 
Vous êtes ici : Accueil >

Aréoles

Chirurgie plastique de correction du mamelon.  

Le mamelon correspond à la zone d’émergence des canaux galactophoriques au centre du sein et de l’aréole. Il réalise un relief et permet la lactation. Ce relief se marque sous l’effet d’une stimulation par contraction du muscle mamillaire.

La projection mamelonnaire est en moyenne de 3 à 7 mm.

Ce relief mamelonnaire peut être peu marqué, inexistant voire ombiliqué. On parle alors de mamelon invaginé.

 

Peut-on corriger les mamelons ?

Les mamelons peuvent être trop gros, trop saillants, malformés ou rétractés. Une opération de chirurgie plastique peut apporter une solution. Chaque cas ayant ses spécificités, la méthode devra être ciblée de façon personnalisée. Le chirurgien vous détaillera les possibilités et vous informera du résultat attendu.


Comment la correction des mamelons s’effectue ?

Les mamelons sont importants pour le bien-être. Les imperfections de mamelons inversés « invaginés », trop saillants ou trop prononcés peuvent être corrigées avec succès par la chirurgie esthétique.

On estime que 2 % des femmes présentent un mamelon rentré. La forme et la taille des mamelons peuvent également être différentes.

Beaucoup de femmes pensent uniquement « au mamelon », alors qu’en fait il y a le mamelon et l’aréole. Le mamelon est l’éminence charnue qui s’élève au centre du sein, et l’aréole est la peau pigmentée bordant le mamelon.

 

Quel est l’objectif d’une correction du mamelon invaginé ?

L’intervention chirurgicale a pour but de reconstituer un relief central au mamelon.

L’objectif est purement morphologique mais en aucun cas fonctionnel dans le but d’allaiter : en effet, l’intervention ne vise pas à améliorer une future lactation.

La cure d’invagination mamelonnaire peut être proposée dans certains cas d’infection du sein, à distance de l’épisode infectieux et après que la patiente ait arrêté le tabac.

 


Quel est LE RESULTAT après une chirurgie du mamelon « cure d’invagination » ?

La projection finale du mamelon s’apprécie à environ 1 an avec la stabilisation des phénomènes rétractiles.

Il faut bien comprendre que la cure de l’invagination ne peut faire sortir que le mamelon qui existe : ainsi, un mamelon court invaginé donnera après intervention un mamelon court «désinvaginé ».

Les cicatrices sont le plus souvent limitées et peu visibles.

 

Qu’elles peuvent être LES IMPERFECTIONS DU RÉSULTAT d’une chirurgie du mamelon ?

Elles portent essentiellement sur :

Le degré de projection du mamelon qui peut être amélioré sans être totalement normalisé

La qualité des cicatrices péri-mamelonnaires en zone aréolaire (légère dyschromie cicatricielle).

Qu’elles sont les complications envisageables après une correction du mamelon ?

Une cure d’invagination du mamelon, bien que réalisée pour des modifications essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.

Les suites opératoires sont en général simples au décours d’une cure d’invagination du mamelon. Toutefois, des complications peuvent survenir, certaines d’ordre général, inhérentes à tout acte chirurgical, d’autres loco-régionales plus spécifiques de la cure d’invagination du mamelon.

Il convient de distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

En ce qui concerne l’anesthésie, lors de la consultation pré-opératoire obligatoire, le médecin anesthésiste infor­mera lui-même le patient des risques anesthésiques. Il faut savoir que l’anesthésie induit dans l’organisme des réactions parfois imprévisibles, et plus ou moins faciles à maîtriser : le fait d’avoir recours à un anesthésiste compétent, exerçant dans un contexte réellement chirurgical, fait que les risques encourus sont devenus statistiquement extrêmement faibles.

Il faut en effet garder à l’esprit que les techniques, les produits anesthésiques et les méthodes de surveillance ont fait d’im­menses progrès ces trente dernières années, offrant aujourd’hui une sécurité optimale, surtout quand l’intervention est réalisée en dehors de l’urgence chez une personne en bonne santé.

En ce qui concerne le geste chirurgical, en choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’interventions, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.

En pratique, la grande majorité des cures d’invagination du mamelon réalisées dans les règles se passe sans aucun pro­blème. Les suites opératoires sont simples et les patientes sont pleinement satisfaites de leur résultat. Pourtant, parfois, des complications peuvent malgré tout survenir :

- La nécrose totale du mamelon est rare mais possible en cas de section et de traction importante. La cicatrisation re­nouvelle alors l’aspect invaginé initial.

- La récidive des phénomènes d’invagination dans des délais et des proportions variables.

- Les troubles de la sensibilité du mamelon à type d’hypo ou plus rarement d’hyperesthésie (il conviendra de bien rééduquer la sensibilité mamelonnaire pour diminuer ces dysesthésies).

- L’acutisation de phénomènes kystiques chez des patientes prédisposées aux ectasies galactophoriques.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.

 

AréolesAréoles

< Retour à la galerie photos

Contactez-nous